Le Van – Régie Mobile

T5 – 4Motion

« 1 de 2 »

Sécurité

La question de sécuriser le van s’est posée assez tôt. En effet nous transportons pas mal de matériel son, et nous ne voulons pas stresser à chaque fois que nous laissons le van sans surveillance. On pensait surtout aux cas, où l’on est on obligé de laisser le van, lors des traversés en bateau (Roro) par exemple (on doit laisser la clef permettant de charger/décharger le camion sur le bateau)

 

On a donc crée une cloison modulable et démontable au besoin.

 

  • mise en place d’une cloison amovible, mais surtout compacte (pour le rangement;) entre la cabine conducteur et l’espace aménagé
  • Grille amovible sur les fenêtres
  • renforcement des serrures des portes arrières
  • plus d’autres mesures que nous laissons découvrir aux futurs intrus…;)

Cloison en place! Elle est constituée de barres transversales et de fines plaques d’aluminium. Tout se démonte et loge dans les placards sans prendre de place, merci Papa!  😉

 

Grille amovible sur les fenêtres :

 

Serrure renforcée :

 

Toit relevable!

Après un petit test grandeur nature de 10 jours en Norvège, on s’est rendu compte que la vie à deux, courbés dans le camion, allait vite être insupportable…physiquement et moralement. Du coup nous avons opté pour un toit relevable, comme les vieux combis VW. Plusieurs avantages :

  • Pouvoir tenir debout, sur pratiquement toute la longueur du van
  • Avoir un espace couchage en haut, et laisser l’espace du bas pour manger et travailler
  • Avoir une bonne aération en cas de forte chaleur (le van se transforme en four;)

Nous avons donc choisi un toit Hilo, qui nous semblait idéal.

Préparation Offroad

Pour une bonne prise de son, il faut sortir des sentiers battus (des routes goudronnées), et aller chercher des endroits où il n’y a pas ou peu d’activité humaine. De plus en Alaska ou en Amérique du Sud, les routes sont parfois de simples pistes en terre battue. Bien que notre camion soit déjà  équipé 4×4, quelques transformations lui permettent maintenant de supporter  les pistes et le hors piste.

 

Au programme :

  • Rehausse du camion en changeant les amortisseurs, pour les passages de gués et pistes défoncées
  • Changement des pneus d’origine pour des pneus tout terrain
  • Pré-filtre gazoil, pour préfiltrer le carburant et séparer l’eau du gazoil
  • Protection châssis, pour les pistes défoncées
  • Aération carter de boîte de vitesse et pont, pour les passages de gués
  • Élévation de la prise d’admission d’air, pour les passages de gués

Et quelques accessoires de franchissement :

  • Plaque de desenlisement
  • Pelle
  • Sangle cinétique de traction
  • Compresseur 12V
  • Jerrican de carburant supplémentaire
  • Kit de réparation de pneu

En photos :

  • Rehausse Desert HD (Seikel France)
  • Pneu Grabber AT3 – ALL/ TERRAIN 235/ 70R16 -110/ 107S
  • Barre de protections latérales

 

  • Plaque de protection sous châssis de chez Rival (moteur, réservoir, différentiel, échappement)

 

  • Préfiltre à gazoil

 

  • Aération carter de boîte de vitesse et pont, pour les passages de gués

  • Élévation de la prise d’admission d’air, pour les passages de gués

  • Porte jerrican

 

 

Ameublement!

Isolation et montage des meubles : pour ces derniers, nous avons choisi un kit Kapam, à monter soi même :

 

Finition de la partie électrique : prises 220v (prise grise 220v depuis le convertisseur 12v, prise blanche 220v depuis la prise extérieure, enceintes Focal)

Prises USB, prises 220v

 

Evier et plaques de cuisson, chauffage stationnaire :

 

Les réservoirs eaux propres et eaux usées

Pose des réservoirs d’eau :

 

  • un réservoir d’eau usée de 27 litres, disposé sous le camion, au niveau de la porte latérale, avec un système de vidange.

  • un réservoir de 27 litres d’eau propre dans la cloison du T5, sous la fenêtre latérale :

 

Le tout sera complété par la suite d’un réservoir de 55 litres d’eau propre, disposé derrière les sièges conducteur et passagers, pour une autonomie en eau propre de 80 litres environ.

Le Plancher!

L’idée est de poser un plancher qui isolera le sol du camion du froid, mais aussi du bruit et des vibrations. Pour cela nous allons créer un plancher surélevé afin d’isoler au maximum, mais aussi de laisser une « lame d’air » qui permettra en plus d’isoler, de faire passer différents câblages électriques, mais aussi la tuyauterie du camion.

 

  • Perçage du plancher pour faire passer les différents tuyaux d’eau vers les futurs réservoirs extérieurs :

 

Isolation : une couche de blackson pour insonorisation et anticorrosion :

Puis remise en place du revêtement « gomme » d’origine

 

Passage des tuyaux

 

Pose d’une couche d’isolant multicouche

 

Création du plancher en bois avec « lame d’air »

Mise en place dans le camion, avec passage des différents câbles électrique et tuyaux d’eau

 

 

Début des travaux! On perce la carrosserie! Fenêtre latérale, prise extérieure 220v

Hop, début des travaux avec au programme la découpe et pose d’une fenêtre et d’une prise électrique sur la carrosserie :

dessin du contour à découper, on voit qu’il va falloir retirer un renfort de la carrosserie :

Quelques petits trous pour bien se situer à l’extérieur, puis retracer le cadre à découper :

Scotch de peintre pour ne pas rayer la carrosserie lors de la découpe à la scie sauteuse :

Découpe à la scie sauteuse, + lime + 2 couches d’antirouille :

Pose de la fenêtre au sica :

Mise en place d’un contre cadre en bois :

Et voilà :

Idem prise de courant, j’ai mis un petit bout de contre plaqué côté intérieur pour rigidifier la carrosserie :

 

La suite au prochain épisode

++